phase3

« Artiste maudit, génial parce que fou, ou vice versa. Sans doute faut-il nous défaire de cette image romantique et davantage suivre le parcours pour en comprendre la souffrance, la profondeur et la lumière ». Jean Pacôme (About phase3 – 1992)

A l’âge de 21 ans (1985), parce que je ne me comprenais plus, parce qu’’ils ne me comprenaient plus, mes parents m’ont confié à la psychiatrie. J’étais alors en troisième année aux Beaux-Arts de Grenoble. 

Après l’internement, jugeant qu’elles m’avaient été toxiques, on ne m’a pas autorisé à reprendre mes études d’Art. Je suis alors devenu chef de travaux dans le nucléaire civil.

J’ai eu la chance de retrouver Judith qui deviendra mon épouse en 1995 et bien plus tard, la maman de mes 2 enfants.

Pour des questions de discordance avec mes valeurs, j’ai quitté l’industrie nucléaire en 2017.

Il est temps pour moi de retrouver mon chemin de vie et de reprendre la peinture.

  • 1983 « Berriat 83 » – Exposition collective – Grenoble
  • 1983 « Expo Terre » – Grenoble
  • 1983 « phase3 X-pose » – Saint-Jean-de-Maurienne
  • 1983 « Le BOUC NOIR squatte les Zarbo » – Grenoble
  • 1984 « DEUS IRAE »Grenoble
  • 1985 « LA FEMME SOUS CELLOPHANE » – Grenoble
  • 1992 « phase3, dix ans de figuration » – Tullins-Fures
  • 2016 « i-Roader in Grenoble » –  Grenoble
  • 2016 « Psychiatrists tried to kill phase3 » –  Grenoble
  • 2019 « la µexpo » – Grenoble
  • 2020 « Burn-out » – Grenoble

ThePhase3 on Facebook ThePhase3.fr