micro-expo / n°11

Issu de la société de « l’individualisme de masse », au début des années 1980, le Graffiti naît de la volonté d’expression d’une génération pour laquelle se rendre visible au plus grand nombre, laisser sa signature visuelle, quitte à s’affranchir des lois et des règles communes, c’est exister et c’est – paradoxalement – faire société.

1982-12-31