A propos

Pour gagner ma vie et celle de ma famille, j’ai dû travailler pendant une trentaine d’années dans le nucléaire civil. Il m’a fallu toutes ce temps et une énorme remise en question pour me libérer (en 2014) de ce boulot qui, après 4 burn-out, n’était plus qu’une grande souffrance. Me voici revenu à mes premières amours.

La peinture est avant tout un moyen d’exploration mentale. Par pulsions proches du body-art et sa gestuelle, elle fut d’abord l’expression de ma révolte et de ma résistance à la souffrance. Aujourd’hui, je tends vers des choses plus sensibles et plus travaillées mais toujours avec le souci de l’exploration psychique. Ce qui n’est pas exprimable par des mots demeure ma problématique. Mes créations ressemblent souvent à des sortes de cartes mentales, à des modes d’emploi pour retrouver la  Santé.

phase3 est le pseudonyme que j’ai choisi au début des années 80 pour, entre autre, graffiter dans les rues de Grenoble. Il est resté ma signature quand je peins.

Pierre-Louis GOIRAND

  • 1983 « Berriat 83 » – Exposition collective – Grenoble
  • 1983 « Expo Terre » – Grenoble
  • 1983 « phase3 X-pose » – Saint-Jean-de-Maurienne
  • 1983 « Le BOUC NOIR squatte les Zarbo » – Grenoble
  • 1984 « DEUS IRAE »Grenoble
  • 1985 « LA FEMME SOUS CELLOPHANE » – Grenoble
  • 1992 « phase3, dix ans de figuration » – Tullins-Fures
  • 2016 « i-Roader in Grenoble » –  Grenoble
  • 2016 « Psychiatrists tried to kill phase3 » –  Grenoble
  • 2019 « la µexpo » – Grenoble
  • 2020 « Burn-out » – Grenoble

https://www.facebook.com/thephase3